Nous avons 48 invités et un membre en ligne

Un transistor est un dispositif semi-conducteur à trois électrodes actives. Il peut jouer deux fonctions : celle d’amplifier ou celle d'interrupteur. La base du transistor bipolaire joue une fonction de commande. Si elle reçoit un courant elle va alors permettre le passage d’un courant plus important dans un sens précis entre les deux autres électrodes. La base joue ainsi le rôle d’un robinet dans une installation de plomberie.

Les transistors bipolaires se répartissent en deux catégories : les transistors PNP et les transistors NPN. Le symbole PNP signifie Positif, Négatif, Positif. Le symbole NPN veut dire Négatif, Positif, Négatif. La première lettre désigne le collecteur (C), la deuxième la base (B) et la troisième l'émetteur (E).

On utilise les lettres EBC sur les feuilles de données des composants pour indiquer la fonction de chacune des trois électrodes. La base est toujours la broche qui contrôle le transistor. Lorsqu'on lui envoie la bonne tension on commande le transistor. De plus, l'intensité appliquée sur la base amplifie l'intensité de la sortie.

Dans un transistor, le courant se transfert du collecteur vers l'émetteur. Il y a aussi le courant de la base qui sort vers l'émetteur, mais le courant appliqué sur le collecteur ne se rend jamais à la base.

Dans un transistor, le courant principal suit le trajet du collecteur vers l'émetteur. Il est commandé par un courant qui va de la base vers l'émetteur, mais le courant appliqué sur le collecteur ne se rend jamais à la base. Selon le type de transistor, on peut commander des moteurs ou des lumières plus puissants avec peu de courant. Enfin, l'avantage des transistors, c'est qu'ils sont très rapides. Ils peuvent gérer, à la base, des fréquences de plusieurs kHz. (Selon le type de transistor)

Les transistors bipolaires les plus connus sont les 2N3904 (NPN) et les 2N3906 (PNP).